Comment est fixé le prix d’un bien immobilier ?

Le prix est le facteur à considérer lorsque vous désirez vendre votre bien. Il est difficile de vendre un bien moins que sa valeur réelle. Il est aussi malhonnête de fixer un prix élevé à un bien qui n’en vaut pas. Ainsi, plusieurs facteurs sont pris en compte pour fixer le prix d’un logement. Il s’agira dans cet article d’énumérer et d’expliquer les facteurs qui sont à prendre en compte pour fixer le prix votre bien.

L’analyse comparative du marché

Cette analyse permet de déterminer le prix d’un bien immobilier en prenant compte du prix des habitats environnants. En effet, les évaluations doivent tenir compte de toutes les maisons similaires repêchées dans le quartier. Ces maisons doivent être dans un rayon 1,4 à 1,2 m de la vôtre. Vous devez également procéder à une comparaison des pieds carrés identique à celle de votre logement dans un écart de 10 %.

Ensuite, une étude comparative des immeubles ayant des âges proches de la vôtre vous permet de définir un intervalle de prix. En réalité, un quartier peut regrouper des maisons construites dans les années 1980 et être situé à côté de celles construites 6 ans plus tard. Le prix de ces deux logements sera ainsi différent.

L’analyse des réductions possible sur le marché

Faites recours aux fichiers des ventes effectués dans votre région pour vérifier les réductions de prix subit sur chaque vente. Vous devez comparer ainsi les prix des listes d’origine des maisons à celles des prix de vente finaux. Cela vous permet de déterminer le ratio de réductions effectué sur la plupart des maisons. Il est conseillé aussi de comparer en moyenne 03 à 05 propriétés vendues à leurs valeurs marchandes.

Notez également qu’il est souvent courant qu’une maison se vende à 100 % de sa valeur marchande sur un marché de vendeurs. Par contre, il peut se vendre moins sur un marché d’acheteurs. En d’autres termes, vous avez plus de chance de vendre votre maison à un prix qui vous convient.

Les tarifications dépendantes du marché

L’estimation du cout de vente d’un habitat doit nécessairement prendre en compte les tarifications habituelles du marché. Vous devez ainsi vous conformer à la moyenne des prix de vente constatés sur le marché. Pour cela, vous devez considérer les trois dernières ventes effectuées dans votre environnement immédiat.

Pour illustrer, lorsque la moyenne des prix de vente finaux des maisons autour de vous est de 300 000 euros par exemple, vous pouvez laisser légèrement une marge de manœuvre. Vous pouvez estimer le prix de votre logement à 290 000 euros par exemple. Il est également possible d’ajouter une marge de 10 % de plus. Dans ce cas, vous obtiendrez une vente à 100 % s’il y a peu de stocks ou lorsque les acheteurs se bousculent à la porte.

L’estimation du prix de vente d’un bien immobilier peut être une tâche pénible. Une multitude d’études comparatives est indispensable et peut parfois prendre du temps. Aussi, les restrictions imposées par le rythme du marché ne permettent toujours pas de vendre son bien à un prix convenable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top